Focus sur le Berger australien

Malgré les apparences, le Berger australien serait originaire de France, et plus précisément du Pays Basque. Au XIXème des Bergers basques quittent leur région d’origine pour s’installer en Australie à la quête d’un emploi. Dans les années 1900, leurs arrières-petits-enfants mettent le cap sur les Etats-Unis, dans le Midwest. Les chiens, dont les qualités sont rapidement appréciées, notamment pour leur facilité à conduire les troupeaux, sont alors baptisés les « Aussies ». La race est développée puis standardisée avant d’être exportée au Canada, en Angleterre, en Suisse et… en France, où les Bergers australiens reviennent dans les années 80.

Photo Flickr

Le Berger australien est apprécié pour son tempérament et sa capacité de travail. Très attaché à son maître, obéissant, boute-en-train et dynamique, il ne supporte pas de rester seul. Par ailleurs, être maître d’un berger australien demander beaucoup d’efforts. En effet, il est nécessaire de lui consacrer du temps chaque jour et lui faire pratiquer certaines activités (agility, flyball, frisbee, jeux éducatifs, etc.). S’il ne se dépense pas, il deviendra hyperactif et détruira ce qu’il trouve sur son passage chez vous… Il pourra aussi de venir hypersensible et développer des attitudes craintives, faire preuve de timidité et mordre.

Photo Flickr

Le Berger australien est robuse et ne souffre pas de problèmes de santé particuliers. Toutefois, il est recommandé de surveiller ses yeux. Il peut être souffrir de dysplasie de la hanche. Il est conseillé de le brosser une fois par semaine.

Vous aimeriez adopter un Berger australien ?

Ce contenu a été publié dans Chiens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>